7 septembre 2022

Hameçonnage, un danger réel pour vos systèmes et données !

Qu’est-ce que l’hameçonnage ?

Le phishing – ou hameçonnage – est une technique de cyberattaque qui consiste à utiliser de faux courriels et sites Web, pour tromper les individus en vue de récupérer des données sensibles ou de s’introduire dans les systèmes d’une organisation. L’hameçonnage arrive en tête des méthodes les plus utilisées pour mener des cyberattaques contre les entreprises.

En 2021, 83% des firmes dans le monde ont déclaré avoir été victimes de phishing ; et cette tendance ne cesse de croître car selon une étude récente menée par APWG (Anti-Phishing Working Group), plus d’un million d’attaques ont été réalisées au cours du premier trimestre 2022. Le point d’entrée de ces actions malveillantes se situe très souvent au niveau des employés. Généralement peu sensibilisés aux cybermenaces, ils ne sont pas toujours alertes en cas d’exposition à une tentative d’intrusion et n’ont pas nécessairement les bons réflexes pour à la fois se protéger et préserver leur organisation. Pour ne pas mettre à risque vos activités, il est essentiel et de votre responsabilité – en tant qu’employeur – de former vos collaborateurs aux différents procédés pouvant être utilisés pour tromper leur vigilance :

  • Courriels malicieux : Il s’agit du mode d’hameçonnage le plus utilisé par les pirates. Son principe est extrêmement simple : ils envoient un courriel à des destinataires – bien souvent de façon large et peu ciblée – en leur demandent de leur transmettre certaines informations sensibles dans un délai réduit (ex. renseignements personnels, données financières ou d’entreprise, codes d’accès, etc.). En usurpant généralement des identités réelles – ou tout du moins crédibles – les pirates légitiment leurs demandes et arrivent à persuader certains utilisateurs de leur véracité. Le caractère « urgent » et « alarmiste » de ces courriels encourage les usagers les plus vulnérables à y donner suite, voyant le piège se refermer immédiatement sur eux et leur organisation.

Tout aussi insidieux, le harponnage est une variante qui consiste à cibler cette fois-ci des personnes précises (identifiées en amont par les pirates) en leur envoyant des communications extrêmement crédibles et personnalisées. Cette approche très ciblée vise généralement à obtenir / accéder à des informations précises dans le but de porter un préjudice important à une personne ou organisation.

  • Codes malveillants : Cette méthode consiste à intégrer des scripts malicieux dans une page Web familière – alternativement à construire un site malicieux au complet – dans le but de récupérer des informations (bien souvent des identifiants et codes d’accès) aux dépens de ses visiteurs.
  • Faux liens et sites Web : Il n’est pas rare que les pirates utilisent par ailleurs dans leurs courriels des liens trompeurs et compromis pour rediriger les internautes vers de faux sites Internet – visuellement identiques à des plateformes existantes – sur lesquels il leur est demandé de « mettre à jour » des informations personnelles ou professionnelles. Évidemment, il s’agit de leurres visant à collecter des données sensibles, ensuite réutilisées pour mener à bien des activités malveillantes.
  • Malwares : Souvent dissimulés dans des pièces jointes (ou alternativement sur des sites Internet), les maliciels sont des logiciels malveillants qui s’installent en toute discrétion sur les équipements informatiques et permettent aux pirates d’y subtiliser des données, d’en prendre possession, voire d’infiltrer d’autres matériels du même réseau. Ils représentent l’une des menaces les plus importantes pour votre organisation et le maintien de vos activités.

Comment détecter une tentative d’hameçonnage ?

Si certaines tentatives d’hameçonnage sont parfois grossières et flagrantes, d’autres peuvent être bien plus travaillées et subtiles car les techniques des pirates s’affinent. La prudence est donc de mise, gardez à l’esprit que tout courriel douteux peut dissimuler une tentative d’hameçonnage. Voici quelques exemples d’éléments qui doivent impérativement vous alerter :

 

Si vous, ou l’un de vos collaborateurs, avez le moindre doute sur un courriel reçu, n’interagissez pas avec ce dernier. Prévenez immédiatement le responsable informatique de votre organisation – ou alternativement votre prestataire TI – pour obtenir une recommandation avisée et réagir de façon adaptée.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour protéger vos données et activités contre l’hameçonnage ?

Afin de réduire significativement les risques encourus par votre organisation, il est indispensable de mettre en place les actions suivantes :

  • Sensibilisez vos collaborateurs à l'hameçonnage (et aux risques que cela représente pour l'entreprise dans son ensemble). Vos employés sont les plus exposés et constituent – malgré eux – le principal point d'entrée des attaques. Assurez-vous donc de les former (à leur arrivée dans l'entreprise puis de façon régulière) pour qu'ils aient conscience des enjeux associées aux cybermenaces, qu'ils soient capables de reconnaître une action malveillante et d'agir correctement pour neutraliser celle-ci.

Pour aller plus loin, sachez qu’il est possible d’effectuer des mises en situations réelles (telles que des campagnes de simulation d’hameçonnage) pour évaluer les bonnes pratiques de vos collaborateurs et valider l’efficacité des formations réalisées. De façon générale, il est de votre devoir de responsabiliser vos employés vis-à-vis des risques et enjeux en matière de cybersécurité pour qu’ils adoptent de bons réflexes au quotidien (ex. recours systématique à des mots de passe robustes, emploi exclusif d’équipements professionnels, utilisation de solutions applicatives uniquement validées par l’organisation, etc.).

  • Établissez des règles strictes en matière de gestion des droits d’accès et limitez le périmètre de chaque collaborateur aux seuls outils et informations dont il a besoin pour la réalisation de ses tâches quotidiennes. Grâce à ce type de mesures, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour protéger les réseaux de votre organisation et limiter le risque d’hémorragie en cas d’intrusion.
  • Maintenez vos systèmes d’exploitation et logiciels à jour pour réduire le risque de failles et maximiser la protection de vos réseaux.
  • Procédez à des audits réguliers pour valider le niveau de sécurité de votre infrastructure et être capable de mettre en place – proactivement et suffisamment en amont – les mesures correctives nécessaires.
  • Hébergez votre infrastructure technologique dans un environnement hautement sécurisé (ex. centre de données), disposant de mesures et équipements adaptés pour préserver efficacement vos systèmes et données.

Vous souhaitez être assisté dans mise en place de mesure de protection fiables ?

Nos experts vous accompagnent dans la sécurisation de votre environnement et dans la formation de vos employés – grâce à des outils et méthodologies simples et éprouvées – de façon à s’assurer qu’ils soient capables de reconnaitre une tentative d’hameçonnage et de réagir adéquatement pour préserver votre organisation.

Contactez-nous sans plus tarder !

Tous les articles
Vertisoft - partenaire technologique des PME

Boucherville Québec
Sherbrooke Victoriaville

Besoin d’information?

1 877 368-3241

Restez branchés!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.